GETTING CAMERA SHUTTER COUNT ON MAC

Are you planning to get used camera or you’re curious about the usage of your current one? On the Mac, it’s easy as pie to get the info.

On most recent OS X versions, Preview lets you get the information in a quick and easy way.

Step 1 – Transfer an image from the camera to your mac (using USB tethering or a card reader).

Step 2 – Open it with the Preview application.

Step 3 – Select the Show Inspector option in Preview, Click on the EXIF info tab and you’ll see the camera’s shutter count at the Image Number line near the bottom.

EXIF via Preview

The inspector gives you more nifty information such as camera model, lens used, etc.

Enjoy!

L’infonuagique. Le bonheur des uns fait le malheur des autres.

Au fil du temps, la nature des opérations informatiques change. De plus en plus d’entreprises prennent le chemin du « cloud » (« infonuagique ») dans le but d’économiser des frais de personnel et d’équipement.

Le concept a du bon; étant de la vieille école, on m’a déjà affublé du terme « legacy operations ». Soyons franc, ce que le « cloud » nous offre, c’est de se libérer des contrats d’entretien pour les équipements et de simplifier la gestion des licenses en ce qui a trait aux produits Microsoft.

Les Microsoft, Google, Amazon et IBM de ce monde font miroiter les avantages du modèle infrastructure comme service (IaaS, Infrastructure as a Service) en vantant la fiabilité de ce modèle; les représentants du marketing de ces grosses boîtes font miroiter les avantages nombreux d’avoir ces serveurs virtuels en ligne, dans des modèles répliqués sur des sites géographiquement distants.

C’est beau. Mais dans la réalité c’est qu’il y a un coût à tout ça. Même si le coût du stockage physique est à son plus bas et que le fournisseur vous offre l’entreposage de vos données à faible prix, on va vous rattraper sur le coût de la bande passante. D’ailleurs, quand on fait l’exercice de comprendre les modèles de tarification à l’usage, on peut avoir une facture plutôt salée, si vous avez une solution de distribution de contenu. Tout se paye; la capacité de processeurs, la bande passante utilisée, le stockage. « There is no free lunch ».

Si, par malheur, vous utilisez un logiciel spécialisé pour votre entreprise (comptabilité, CRM, ERP, industriel, etc.), vos coûts de soutien technique demeureront les mêmes. Sans contrat de service, bonne chance pour le soutien technique en cas de pépin. Et pour avoir le soutien de votre solution « cloud », ouvrez grand votre portefeuille; les contrats ne sont pas donnés.

Au Canada, le coût des liens internet demeure prohibitif pour les services à large bande. Avec la popularité grandissante des services de diffusion en ligne (streaming Netflix, Amazon Prime Video, etc.), le cartel des fournisseurs internet d’ici n’est pas près à nous faire de cadeau.

Et puisque des pannes internet à grande échelle se produisent encore à l’occasion, bonne chance pour accéder vos ressources quand votre connection internet fera défaut. Très peu d’entreprises investissent dans la redondance de connectivité, les directions préférant jouer à la roulette de la « gestion du risque ».

Mais bon, les comptables vous le diront: une équipe informatique, c’est un centre de coût, ça coupe dans les profits. Un abonnement de service, ça se déduit comme frais d’opération et ça permet de sauver de l’impôt.

Vive le nuage.


Survivre au changement

Lundi le 25 septembre 2017, mon employeur m’avisa qu’en raison d’une décision corporative, mon poste serait aboli et que ma dernière journée au travail serait le 29 septembre 2017. Ça n’était pas tout à fait une surprise, un ralentissement des ventes et le départ de certains vieux clients résultait dans une charge de travail réduite et, honnêtement, j’étais plus étonné que perplexe. Je m’y attendais depuis longtemps.

Continuer la lecture de « Survivre au changement »

Halte pittoresque

La toilette la plus originale à date… à Saint-André-d’Argenteuil…

Prêt pour le décollage? Prototype de Space-X?

Je n’ai pas trouvé le bouton d’allumage de la fusée. Mais il y avait du papier de toilette!

Un beau deux jours dans les cantons

Pour consulter mes notes de mon trajet aller-retour vers La Patrie, lisez ma page http://chhttp://christiandupuis.com/wp-admin/edit.php?post_type=pageristiandupuis.com/carnet-de-voyages/les-cantons-de-lest-par-monts-et-vallees/

Je planifie un retour dans cette région pour les couleurs d’automne. Lise Pratte du Domaine Nature L&M m’a recommandé d’aller voir le secteur entre Scottstown et Piopolis. J’irai sûrement faire ce trajet en septembre.

Panne internet

Heureusement que j’ai mon mobile LTE en mode hotspot pour couvrir ma connectivité. Ma connection cable est morte peu après 13h00… Ça arrive.